fbpx
Mon Journal personnel

La Saint Valentin

La saint Valentin est là et ce que nous entendons ces jours-ci, c’est un éternel questionnement. Allons-nous la fêter avec l’élu de notre cœur ? Allons nous être avec quelqu’un et heureux ou célibataire et nostalgique ce 14 février ? Pourquoi la fêter alors que la Saint Valentin est devenue une fête aussi commerciale ? Entre amour et mondialisation le 14 février est peut-être une des fêtes les plus controversées de notre calendrier français. De plus, nous sommes peu à savoir d’où elle provient, et de plus en plus nombreux à la remettre en question. Alors aujourd’hui, revisitons ensemble l’origine et les symboles de notre jolie fête de l’Amour. Et bien sûr, comprenons en quoi c’est une belle fête malgré tout.

L’origine historique/culturelle de La saint Valentin

Explorons tout d’abord ensemble l’origine tant historique que culturelle du 14 février. Cette date considérée dans de nombreux pays comme fête des amoureux est souvent le lieu d’un échange fusionnel de fleurs, de petits cadeaux et de petites attentions. L’origine de cette est attribuée à trois figures chrétiennes différentes : trois saints Valentin, trois hommes, trois martyrs et aussi trois époques.

Alors aujourd’hui quand nous entendons parler du saint Valentin, il est probable que l’on nous parle d’au moins l’un de ces trois hommes :

  • Valentin de Rome : L’empereur romain Claude II, souhaitant envoyer plus de soldats à la guerre voulut annuler toutes les fiançailles de l’Empire. Un prêtre catholique nommé Valentin décida de marier illégalement des chrétiens, lorsqu’il fut découvert, il fut aussitôt condamné à mort.
  • L’évêque de Terni, réputé pour ses dons de guérisseur auprès de jeunes personnes (hommes et femmes) fut confondu avec un autre Saint Valentin décapité le 14 février 269 à Rome. On parle souvent de lui comme étant à l’origine de cette fête des amoureux.
  • Valentin de Rhétie était un moine et prédicateur du Ve siècle.

Mais il se pourrait, ces trois personnages historiques ayant vécu à des époques très rapprochées, qu’il ne s’agisse en fait que d’un seul et même Saint, que les textes présenteraient comme trois martyrs distincts. La mort de tous ces hommes se produit en effet toujours à Rome sous le joug d’un empereur, dont on ne dit parfois pas le nom.

Si l’histoire de ces trois saints, remonte à l’Antiquité, la première occurrence de la célébration d’une fête de l’amour le 14 février ne remonte qu’au Moyen-âge. Valentin de Terni est désigné par le Pape Alexandre VI comme le saint patron des amoureux en 1496. Pourtant, depuis, l’Eglise ne cessera de lutter contre les traditions amoureuses lié à sa célébration. C’est en Angleterre que jusqu’au 14ème siècle s’étoffent les légendes et traditions du 14 févriers. Des légendes sont de nouveau écrites sur les trois saints Valentin, les nobles s’échangent de petits billets (des mots amoureux) qu’on a pu retrouver et entreposer dans certains musées. Et à partir de la deuxième moitié du siècle, un poète, Othon de Grandson, écrit une ode à cette tradition : La complainte de Saint Valentin. La fête se diffuse peu à peu dans le reste de l’Europe. Au 15ème siècle, Charles d’Orléans fait connaître la complainte à la Cour française.

Mais le véritable essor, notamment populaire, du 14 février ne se produit qu’au 19ème siècle. La saint Valentin n’est restée fêtée régulièrement depuis le Moyen-âge qu’en Grande Bretagne, un peu à la manière d’Halloween. Mais à partir du 19ème, il est récurrent de trouver des traces de ce qui s’appelle alors « la semaine des valentines ». Avant la fête des brandons, (premier dimanche de carême) dans certaines régions françaises, les jeunes filles reçoivent une lettre de leur valentin proposant de les accompagner au bal. C’est au Etats-Unis que sont créées les premières cartes de vœux, qui seront reprises aux 20ème et 21ème siècles.

Aujourd’hui où est-elle fêtée ? En Angleterre et en France évidemment, même si par chez nous elle nous semble parfois désuète, ou commerciale comme on dit. Mais la saint Valentin est aussi fêtée en Asie. Les occidentaux l’ont importée au Japon, et il existait déjà une fête des amoureux en Chine. En Algérie, la Saint-Valentin est très populaire chez les jeunes qui s’offrent roses et chocolats le 14 février. D’autres pays fêtent aussi une fête des amoureux, mais pas le 14 février : c’est le cas du Brésil, de la Catalogne, du Pays de Galles etc. En fait, le plus important aujourd’hui, ce n’est plus de fêter le martyr catholique Valentin, mais d’apporter une petite attention à cet être particulier qui nous est cher. Et lorsque l’on n’a pas encore découvert la perle rare, il ne faut pas hésiter à penser à nos proches !

Les symboles de la Saint Valentin

Les symboles de l’amour et la saint Valentin ne sont pas nombreux contrairement à d’autres fêtes comme Noël ou Halloween. Mais ils sont remplis de romantisme et de poésie.

Parmi eux, le plus célèbre peut-être : le Cupidon est le Dieu latin de l’Amour, comme Eros en est la figure grecque. C’est une des premières divinités à avoir existé dans la mythologie romaine. Accompagné dans les textes anciens de son arc, de ses fleurs et de ses flèches, il tire en plein cœur des hommes et les fait tomber amoureux des femmes. C’est un des personnages mythologiques les plus repris en poésie, à travers tous les siècles jusqu’à aujourd’hui et notre fête des amoureux.

Evidemment, le premier cadeau que l’on reçoit, surtout en France avec tous nos gourmets, c’est le Chocolat. Chez les Aztèques déjà, om était associé à la déesse de la fertilité et de l’amour. Il était alors produit sous forme de boisson faite avec des fèves torréfiées. Il est importé notamment en France sous le règne de Louis XIV mais il restera destiné aux nobles jusqu’au 20ème siècle. C’est avec la diffusion de la Saint-Valentin qu’il redevient un symbole amoureux, souvent offert comme cadeau romantique.

Et puis il y a cet autre cadeau, cette plus ou moins grosse attention, la Rose, globalement le bouquet de fleurs. Les symboles liés aux fleurs sont pluriels, il est bien connu qu’on leur attribue un « langage des fleurs ». Celui de la Rose rouge est particulier et bien lié à cette date du 14 février. C’est la promesse d’un amour véritable et éternel… une douce attention en ce jour.

Le cœur est le plus beau symbole amoureux, utilisé depuis l’Antiquité pour représenter à la fois l’organe corporel et la passion amoureuse. Il a toujours été très fréquent de le retrouver que ce soit durant l’Antiquité, le Moyen-âge ou l’époque classique sur des représentations iconographiques. Pour symboliser l’amour, le plus souvent, nous reprenons ce symbole antique du cœur percé d’une flèche : de cupidon atteignant le cœur des amants. Alors pour le jour des amoureux, si vous n’avez pas le moyen d’offrir des fleurs, n’hésitez pas à transmettre à votre élu un petit cœur rose.

Faire cet article sur l’origine de la fête des amoureux m’a permis de revisiter les mythes entourant la Saint Valentin. J’ai découvert que derrière cet aspect commercial que nous pensons connaître, plein de beaux symboles rayonnent. Une belle mythologie et de belles légendes entourent la fête des amoureux, et ce qu’il nous reste à faire aujourd’hui, c’est les raconter. Ou au mieux, profiter de cette date pour apporter une petite attention à ces membres de notre famille ou de notre couple qui nous rendent si heureux. Aujourd’hui, rien ne sert d’offrir à cette date des cadeaux mirobolants, mais un baiser, une rose ça fait toujours plaisir. Le mieux reste encore de ne pas attendre le 14 février et de donner tout notre amour dès que l’envie nous en vient. Pourquoi ne pas offrir une rose à l’être aimé le 14 de chaque mois ? Le principal c’est de se rappeler qu’on aime et qu’on est aimé.

Alors ce 14 février, je vous souhaite à tous une très bonne Saint-Valentin et une bonne fête des amoureux. Je pense à chacun d’entre vous, seuls ou accompagnés et je vous envoie cette petite attention qu’on mérite tous de recevoir.

A bientôt,

Ethan.