fbpx
Développement personnel,  Spiritualité

Le Chamanisme, une autre façon d’accéder au bien-être

Le chamanisme est une pratique spirituelle dont nous entendons de plus en plus parler en ce moment. Pourtant peu de personnes sauraient définir de quoi il s’agit exactement. Religion, exercices méditatifs, transe ? Il s’agirait plutôt d’une pensée et parfois d’un mode de vie spirituel. Le chamanisme est issu de pratiques ancestrales et se concentre sur le rapport entre l’homme et son environnement naturel. Le chamane est celui qui fait entrer son disciple en communion avec la nature, les animaux et la communauté qui l’entoure. Grâce à des exercices de méditation, d’ouverture et de communication, la pratique du chamanisme peut apaiser l’esprit et parfois guérir certaines maladies. Mais il s’agit d’une pratique qui n’est pas toujours réglementée, essayons donc ensemble de mieux la comprendre et l’appréhender.  

 

Le Chamanismeorigine d’une spiritualité

Origine d’une pratique

À l’origine, le chamanisme et le nom “chamane” viennent des sociétés traditionnelles sibériennes. C’est donc au cœur de la froide Russie que cette pratique serait née, au milieu de la préhistoire. Puis il se serait diffusé vers l’Europe de l’Est mais aussi en Amérique. C’est pourquoi des pratiques similaires ont été relevées chez de nombreux peuples asiatiques, européens ou amérindiens.  

Quand on parle de chamanisme aujourd’hui, on peut donc autant parler des anciennes pratiques toungouse (sibérienne) que de celles revisitées aujourd’hui par une Europe plus urbaine et plus développée. Le terme “chamane” apparait en Europe au 17e siècle principalement grâce aux récits des explorateurs et commerçants des nouveaux mondes découverts lors de la colonialisation. On décrit alors le chamanisme d’origine comme étant une méditation rudimentaire. Mais déjà les européens comprennent l’importante notion d’”échange” et le lien entre l’homme et la nature. Tant les européens que toutes les cultures sont intéressées par la découverte et la diffusion de ce mode de pensée. On assiste rapidement à la création d’une pratique nouvelle : le néo-chamanisme. 

Religion ou mode de vie ?

Plus qu’un mode de vie, le chamanisme originel est une spiritualité, une autre façon de voir le monde. Il y a donc un fort débat à partir du 19e siècle afin de savoir si la nature de la pratique est religieuse ou philosophique. Si le phénomène de méditation et de soin du corps est compris comme une pratique spirituelle, la notion de contact avec les esprits passe pour être un phénomène religieux. L’étude du chamanisme pendant ce siècle va de pair avec un fort intérêt pour le paranormal. D’autres études s’intéressent par exemple au spiritisme comme nous avons déjà pu le voir.  

Mais aujourd’hui, ce sont les anthropologues qui s’intéressent au phénomène et tentent de définir la nature du chamanisme. Et ce qu’il en ressort, c’est que les scientifiques et sociologues définiraient plutôt le néo-chamanisme comme un mode d’organisation, un mode de vie retournant à une nature primordiale. La pensée chamanique et les phénomènes étranges qui peuvent en découler sont considérés comme des rituels spirituels de l’ordre du paranormal et donc de l’”encore incompris”. Les études pour comprendre d’où vient le chamanisme nous expliquent comment il est arrivé jusqu’à nous. Mais il reste encore beaucoup de choses à apprendre quant à son fonctionnement et à notre lien avec la nature.  

 

Développement personnel et bienêtre 

Ce qui reste certain, c’est que ce néo-chamanisme peut apporter du bien aux personnes qui en ont besoin. De nombreuses pratiques ressemblent à celles pratiquées dans des doctrines asiatiques comme le Yoga ou dans des pratiques psychologiques comme l’hypnose. Le chamane est celui qui enseigne et qui possède la connaissance de la pratique et de la pensée spirituelle du chamanisme. Le disciple lui, peut être un habitué ou une personne qui tente l’expérience et quitte, le temps d’un séjour, sa vie quotidienne.  

Les outils du Chamane

C’est une discipline qui touche au développement personnel et au bienêtre. Elle a pour but de nous en apprendre plus sur nous-même comme sur le monde qui nous entoure. Le chamane “traditionnel” est un membre d’une communauté à qui l’on attribue de grands pouvoirs par son lien avec les esprits. Il peut aussi bien traiter certaines maladies, qu’attirer le gibier, retrouver des objets perdus ou accompagner l’âme des morts vers l’au-delà. En cela il s’apparente beaucoup aux médiums et voyants, si ce n’est qu’il peut aussi communiquer avec les esprits de la nature. Pour entrer en transe et faire entrer en transe, il utilise souvent un tambour, mais parfois aussi d’autres instruments qui doivent rappeler des sons de la nature. Le tambour imite le cri rauque de certains animaux comme la brame du cerf.  

Se reconnecter à la nature

Le chamanisme combat en fait une maladie initiale de l’être humain. Dans notre société occidentale, les hommes oublient souvent la pureté et la force de la nature au profit d’une hyper matérialité. Le chamanisme part du principe que la majeure partie des maladies de l’homme viennent de son oubli de la nature. Il opère donc à une reconnexion avec elle et avec les valeurs primaires de l’humanité. La plupart des transes sont déclenchées par le son des tambours et pas la communion de cercles communautaires autours du chamane. D’autres fois ce sont des retraites du monde, plus ou moins longues ou encore la prise de stupéfiant ou de plantes hallucinogènes.

Le chamanisme doit être vu comme une épreuve. C’est d’abord une épreuve pour le Chamane en devenir, puis pour ses disciples qui viennent profiter de son savoir. Pour le développement personnel, pratiquer une séance de chamanisme revient en quelque sorte à une rencontre avec son soi naturel. 

 

Le Chamanisme celtique et autres courants 

Aujourd’hui il existe de nombreuses communautés ancrées autours d’un chamane. Certaines sont reculées loin du monde contemporain, d’autres font partie de notre monde et pratiquent leur mode de vie en communion avec toutes les nouvelles technologies et le fonctionnement des pays développés. Le vaudou par exemple est considéré comme un chamanisme pratiqué en Afrique de l’ouest. En Grèce, il reste de nombreux chamanes. C’est surement dû au fait que durant l’Antiquité le chamanisme était très important pour les grecs. D’ailleurs de nombreux rites antiques participaient d’une reconnexion avec la nature et les esprits. Mais le chamanisme qui est le plus connu reste le chamanisme scandinave parfois appelé chamanisme celtique. 

Chamanisme scandinave

Les dieux scandinaves sont proches de la description du chamane. Ils peuvent souvent se transformer en animaux ou voyager hors de leur corps à travers d’autres mondes. Odin par exemple se transforme en cheval à huit pattes et peut aussi se transformer en arbre (Yggdrasil). Il est en contact avec les défunts, tout comme les chamanes et les médiums, et peut délivrer leurs messages au monde. Mais ce qu’on appelle chamanisme celtique aujourd’hui, est-ce que nous avons hérité culturellement du premier chamanisme scandinave. C’est une pratique souvent transmise oralement qui est spécifique aux pays de l’ouest de l’Europe, et donc proche de nous.  

Chamanisme celtique

Les animaux et esprits de la nature sont ceux que nous connaissons et avons dans nos forêts ou nos montagnes. Ces deux lieux sont considérés comme des lieux très spirituels car ce sont des lieux de retraite spirituelle. On y retrouve donc souvent les esprits du cerf, du bouc ou encore de petits mammifères comme la belette. Les pratiques du chamanisme celtique peuvent aussi bien être la transe, le voyage chamanique, l’autoguérison, les rites de passages, etc. Mais bien souvent, dans nos régions, ce qui peut être pratiqué autant chez soi qu’auprès d’un chamane, c’est ce qu’on appelle la méditation guidée. 

 

Petit exercice de Méditation guidée 

La méditation guidée c’est une façon de s’ouvrir et de libérer ses peurs et toutes les mauvaises émotions qui nous emprisonne. Sur internet vous trouverez un tas de vidéos gratuites de méditation guidée. Ce que je vous propose, c’est de voir ensemble comment se pratique une séance de médiation. Je vais vous proposer mon propre exercice de reconnexion à la nature. Je ne suis pas chamane mais je pense que toutes les pratiques qui nous reconnectent à la nature sont bonnes à prendre.  

Commençons l’exercice :

  • Commencez par vous installer confortablement et surtout dans un lieu calme et silencieux. Personnellement j’adore me laisser absorber dans des coussins moelleux ou mieux, un pouf ou un fauteuil. Pourquoi ne pas prendre une couverture sur vous ? 
  • Fermez les yeux, ouvrez-vous à tous vos sens en dehors de la vue. Que ressentez-vous, qu’entendez-vous ? Inspirez profondément et expirez lentement. Ne pensez qu’à votre respiration en laissant derrière vous toutes les pensées qui viennent.  
  • Scannez mentalement votre corps de haut en bas. Commencez par le haut de votre tête avant de descendre sur votre visage, vos épaules, votre ventre. Essayez de noter intérieurement chaque pensée qui vous vient sur une partie ou une autre de votre corps. Vos bras, vos doigts… Respirez toujours profondément… Scannez aussi votre bassin, vos jambes, pour finir par le bout de vos orteils. 
  • Une fois que vous avez pris conscience de votre corps, éveillez-vous à ce qui vous entoure. Faites le tri mental entre ce qui est naturel et ce qui est technique. Laissez les bruits et les odeurs humaines et mécaniques derrière vous. Concentrez-vous sur le chant des oiseaux, le bruit du vent… 
  • Laissez ces sensations naturelles vous envahir. Imaginez-les en train de nettoyer vos peines, vos souffrances. Laissez le stress passer et répétez-vous que vous être une belle personne. “J’ai le droit au bonheur”. Gardez bien cette pensée à l’esprit et ouvrez les yeux. Respirez profondément une dernière fois et retournez à vos occupations. Dès que votre connexion avec vous-même et avec les bonnes énergies s’éteint, n’hésitez pas à pratiquer à nouveau cette petite méditation guidée inspirée du chamanisme. 

 

Le chamanisme, une forme de médiumnité ? 

En résumé, le chamanisme englobe une grande quantité de pratiques pour le bienêtre. Ce qu’il faut en retenir c’est ce besoin d’une reconnexion à la nature pour l’homme. Le chamanisme n’est pas une religion ou une doctrine, chacun est libre de le pratiquer un jour ou toute sa vie. C’est une méthode comme d’autres de nous connecter avec le monde et de nous ancrer dans un fonctionnement plus équilibré et positif. Il est impressionnant de voir toutes les similitudes entre les pouvoirs du chamane et les capacités et ressentis des médiums et voyants.