Silence… que je t’aime !

le silence

Et dans un vacarme assourdissant l’univers fut créé…

… Puis le vide, le néant et son silence.

Il y a des temps pour tout. Des temps pour la vie, la joie, les peines, les soucis, la souffrance, le bonheur, les amis, l’amour, le temps et et et et …. le temps du silence !

Dans un monde qui veut nous faire partager tout (et bien souvent rien…), je lutte contre cette parole assourdissante du « faux plein » : « Aujourd’hui j’ai mangé une glace » ! Et bien c’est bien, moi j’ai fait mes courses, mais je n’ai pas eu l’intelligence de vous partager la photo de mon caddie … la prochaine fois : promis !

Certains en ont une Sainte horreur alors que pour moi il est une délivrance : mon silence.

Le silence c’est un ami qui est toujours de bon conseil. C’est celui qui permet de réfléchir sur soi, de faire le point (et parfois la paix) avec soi même. Si on l’écoute (car oui, le silence s’écoute), on y entend en même temps ses propres pensées. Parfois on peut même se retrouver en tête à tête avec son Guide intérieur pour de longues discussions.

Alors me direz-vous, « si vous discutez, c’est que le silence est rompu, il n’existe plus » … oui et non ! Le silence c’est l’absence de bruit. Mais comment constater ce qui n’est pas ? Comment matérialiser l’absence ou encore la présence de ce qui n’est pas ?

Le silence devient plutôt un concept. C’est le vide. Cette sensation de flotter, de n’être plus là où l’on devrait être. Se retrouver dans son propre silence c’est se retrouver avec soi même et toutes ses composantes les plus intimes, les plus personnelles. Le silence, c’est ce qui nous permet de faire face à nos propres démons sans le moindre risque. C’est l’endroit ou nous pouvons repousser nos limites en terrain conquis.

Le silence n’est pas la peur. Il est le lieu de création par excellence. Le lieu où on se découvre et ou on se créé soi même.

Ecoutez le silence, allez dans le silence, respectez le silence et pour finir réfugiez vous de temps à autre dans le silence.

Faites de cette partie la plus intime de vous même, votre propre jardin secret. C’est le lieux où tout devient… possible.

Et le verbe se fit chair … alors les mots même non prononcés audiblement deviendront des intentions qui se réaliseront… un jour ou l’autre.

Le silence, c’est un bout du paradis.

Ce n’est pas le silence que je vous propose d’écouter, mais l’ASMR : le chuchotement … et croyez moi, ça fait le même effet que son propre silence ! Bonne lecture les amis !

One thought on “Silence… que je t’aime !

  1. Un texte qui tombe à pique puisque dans quelques semaine ce sera l’occasion pour moi de goûter à ce silence . Me retrouver face à moi même dans le désert .
    Merci ethan
    Belle soirée à vous. 😊

Laisser un commentaire