Mon Journal personnel

Suivez les signes

Cela faisait longtemps que je n’avais pas pris le temps de vous écrire un petit billet de mon journal les amis ! Mais là, j’ai vraiment de quoi vous en écrire un !

Croyez-vous aux signes ? Ceux que l’Invisible nous envoie, que nous les voyons ou non, que nous y croyons ou non, que nous le voulions ou non.

Pour ma part j’y crois profondément ! Pas plus tard que mercredi, j’ai reçu un signe “GROS” comme un camion !

Beaucoup d’entre vous le savent, j’ai quitté la Franche Comté en novembre 2018 pour m’installer en Bretagne. J’ai tout planifié à l’avance grâce à l’Oracle du Petit Maure et je dois dire que le résultat a dépassé mes attentes : je me suis auto épaté ! Oui oui, je m’octroie le droit de me jeter des fleurs de temps à autres 😂. J’avais planifié la date de la vente de notre maison, la date de “rencontre” avec notre nouvelle demeure et même le nouveau travail de mon mari. Seule petite ombre au tableau, je voyais des difficultés sur l’achat de la nouvelle maison, qui donneraient un peu de retard dans le lancement de la rénovation. J’ai identifié cela comme de possibles vices cachés ou irrégularités de conformité demandant plus de temps avant de signer l’acte définitif de vente. Alors autant vous dire que lorsque nous avons trouvé la maison, j’ai été tatillon sur TOUT ! Jusqu’à faire réaliser des analyses en laboratoire sur certains matériaux…. tout est est revenu négatif : la maison ne comportait aucun défaut si ce n’est qu’elle est à refaire du sol au plafond. La difficulté au démarrage se trouvait ailleurs, et pas là où je l’attendais. Ce sont les banques qui ont refusé notre dossier, les unes après les autres. A l’exception d’une : la banque populaire. En dépit de bons indicateurs économiques, aucune n’a voulu prendre le risque de prêter à un voyant. C’était la catastrophe ! Moi qui croyais que ce serait la part la plus facile du projet…

Il aura fallu plusieurs semaines de discussion avec la Banque Populaire pour quelle accepte de nous suivre dans le projet et cela en dépit de mon métier. Alleluia ! Nous nous étions tant projetés dans ces maisons, je la sentais tellement bien qu’il était impossible qu’elle nous passe sous le nez… à cause d’une banque !

Mais l’histoire ne s’arrête pas là ! Lorsque nous sommes allés signer le compromis de vente, nous avons rencontré les vendeurs : une fratrie de quatre frères et une soeur. Cette soeur, dont je n’avais pas retenu le prénom au départ, est née le même jour que moi : le 10 novembre. Cela m’a fait sourire, une coïncidence, un hasard amusant. Lorsque nous sommes sortis du rendez-vous de signature du compromis, j’ai dit à mon mari “Je ne sais pas pourquoi, mais elle doit faire les cartes ou être guérisseuse ou magnétiseuse, elle a une très forte énergie”. Et je n’ai pas cherché plus loin.

J’ai revu cette soeur, qui s’appelle Chantal, mercredi lors de la visite de pré-vente, dans notre nouvelle maison. A la fin de la visite elle me demande s’il était possible de lui faire suivre l’éventuel courrier qui pourrait continuer d’arriver à la maison, à l’intention de ses défunts parents. Je lui répondis que oui, sans aucun soucis, d’autant plus que Chantal nous avait dit habiter à 3km de là, nous pourrions facilement passer glisser le courrier dans sa boite aux lettres. Elle s’est alors mise à chercher quelque chose dan son sac à main puis en a ressorti une carte de visible.

J’ai pris la carte de visite et lu “Chantal Cartomancienne”. J’ai éclaté de rire ! J’ai alors dit à Chantal : savez-vous que je fais le même métier que vous ? Elle me répondit que oui, qu’un de ses frères lui avait dit et qu’elle n’avait pas osé me demander confirmation plus tôt.

Chantal m’a alors demandé si je comptais installer mon bureau dans la maison. Je lui répondis que oui et l’amena a l’endroit ou je souhaitais recevoir en privé. Elle me dit alors que son père avait souhaité qu’elle s’installe dans la maison, à cet endroit précis, mais qu’elle n’avait jamais souhaité le faire.

Tous deux, nous sommes restés stupéfaits.

Comment ne pas y voir un signe ? Même date de naissance, même activité, même emplacement. Les coquineries de l’Invisible m’étonneront toujours !

Serait-ce son défunt père qui aurait guidé nos pas ? Nous ne le saurons jamais, mais le clin d’oeil est vraiment beau !

Chantal consulte en région Morbihan à Pont Scorff, si vous souhaitez ses coordonnées n’hésitez pas à me les demander.