Voyant reconnu parmi les meilleurs de France

Le voyant derrière l’infirmier…

Je m’appelle Ethan Maure, je suis médium et voyant et je suis né en 1988, le 10 novembre en région parisienne.

Je suis aujourd’hui un voyant reconnu pour sa simplicité, son authenticité et son franc parler.

J’ai passé mon enfance dans la campagne Auvergnate, bercé par le secret des barreurs de feu et des sourciers. Ma mère médecin de campagne et mon père cheminot m’ont inculqué avec amour le respect de la vie, de l’être humain et de l’honnêteté.

J’ai très vite compris que je n’étais pas comme les autres. Je voyais des images qui sans le savoir devenaient réalité quelques jours plus tard. J’étais souvent confronté à des visions difficiles, douloureuses. Enfant, elles me terrifiaient. J’entendais des voix, des voix de l’au-delà.

J’ai rapidement compris que pour vivre en paix avec ces voix et ces visions je n’avais qu’une seule chose à faire : les accepter.

J’ai commencé à recevoir des gens, puis le bouche à oreille a fait le reste. Je me suis vite retrouvé dépassé. Mais je n’arrivais pas encore à poser le mot « voyant » ou encore « médium » sur ce que j’étais.

Dans le même temps  j’ai embrassé une carrière d’infirmier. Etre au service des autres, voila ma véritable raison de vivre.

En 2008 ma famille fut déchirée par un évènement tragique, ma mère fut atteinte d’un cancer.

Sans comprendre pourquoi j’éprouvais le besoin de me rendre à l’église, de parler et de me confier à la Vierge. J’ai pleuré à ses pieds tant de fois. J’ai tant imploré sa protection. C’est à cette époque de ma vie que j’ai ressenti pour la première fois la foi en Dieu, en un ailleurs véritable source de toute vie. Un monde s’est ouvert à moi, un monde qui comportait des mots qui touchaient mon coeur.

J’ai vécu plusieurs apparitions de la Vierge. À chaque fois elle me répondait que tout allait bien se passer, qu’elle veillait sur ma mère. Moi qui n’étais pas allé plus loin que la première communion et qui avais délibérément abandonné le catéchisme parce que je ne comprenais pas la foi … Celle-ci me rattrapait lentement.

Depuis 2008 il m’est arrivé plusieurs fois de revoir la Vierge. En 2012 j’ai décidé de vivre pleinement ma médiumnité et d’exercer au service des autres, d’une autre façon. J’ai quitté mon travail d’infirmier et je me suis consacré pleinement à mes consultants. Que ce soit lors de consultations de voyance ou lors de contact médiumnique, j’ai pris pleinement à coeur mon rôle de voyant et de médium.

Un voyant médiatique

Puis les médias sont venus à moi, NRJ12, France 4, MCV, IDF1 … J’ai apprécié cette période, j’ai fait de très belles rencontres sur les plateaux de télévisions. Mais ce monde n’était pas pour moi. Je continue de façon ponctuelle à participer à des émissions de télévisions. J’anime chaque mois une émission de radio sur Radio Puisaleine où je réponds pendant 2h à des questions de voyance gratuite.

En parallèle, j’ai lancé en 2012 Malingo.fr, le premier centre de voyance par téléphone de haut niveau. J’ai toujours eu à coeur de proposer une voyance de qualité, honnête et sincère. Et je sais que de bons voyants existent : il suffit juste de les trouver car ils se font rares. Je suis donc parti en quête de confrères et de consoeurs qui adhéraient à ma vision de métier de voyant et qui seraient à même de consulter à mes côtés. Il m’a fallu presque 5 ans pour constituer une équipe de voyants fiables.

Je conçois aujourd’hui mon métier de voyant comme un pont entre l’Homme et le Divin. J’accompagne, je prévois, je transmets, j’apaise ou encore je remets en ordre. J’apporte des outils et des mots à celles et ceux qui en font la demande.

Chaque jour je remercie la vie de m’offrir autant de merveilles et de me prêter la force et l’envie de venir à votre rencontre.

Je suis un intermédiaire entre l’invisible et le visible, entre le présent et le futur Je m’engage et je milite chaque jour pour un exercice de la médiumnité éclairé et réellement éclairant.

Aujourd’hui, peut importe que vous m’appeliez voyant, clairvoyant ou médium. Je sais ce que je peux apporter et ce que je ne peux pas. Ma pratique est le fruit de plusieurs années d’exercice, de réflexions et de remise en question.

Même si j’ai été sélectionné parmi les 10 meilleurs voyants par le prestigieux Guide de la Voyance, je n’y prête pas réellement d’importance. Car mon plus beau succès de voyant, ce sont vos retours à chaque fois plus nombreux ainsi que votre fidélité sans faille.

Je vois aujourd’hui mon métier de voyant comme un vrai métier, utile et beau. Etre voyant permet de relativiser la vie et son sens pour n’en garder que le meilleur.

Ma petite Marie, à tous les invisibles et à vous, merci de guider ma vie.